Relation maitre/élève

Relation maitre/élève

de nanou60 » Mer 2 Fév 2011 09:28

Bonjour,
Je viens de connaitre votre forum et j'aurais besoin de votre aide.
Cela concerne ma fille et son parcours scolaire.
Elle est entrée en cp à l'age de 6 ans (elle est d'avril), mais elle l'a fait dans une classe a double niveau (maternelle/cp). L'année s'est bien passée elle a su lire en décembre et c'etait une enfant gai et joyeuse d'aller à l'école.
Son ce1 (l'année dernière) toujours dans une classe a double niveau (cp/ce1) c'est un peu moins bien passé : la maitresse me disait que c'etait une élève agréable mais qui n'avait intergrer que le fonctionnement d'une classe de primaire n'a rien a voir avec la maternelle: elle ne tenait pas en place sur sa chaise, bavardait beaucoup,.... Avec cette maitresse nous avons presque reussi a tout recadrer jusqu'au moment où elle est parti en congé maternité. Là a commencé la valse des remplacants et le programme a été plus que survolé. Ma fille aime l'école mais a des difficultés avec les mathématiques mais se debrouille un peu mieux en français.
Son ce2 (cette année) est terrible : un nouveau maitre est arrivé est là le contact n'est pas passé du tout!!!!! Et je crois que des 2 cotés! Resultat, elle ne veut plus aller à l'ecole, ne veut plus faire ses devoirs (c'est un calvaire tous les soirs pour la faire travailler) et je n'arrive pas à avoir des explications claires avec son maitre.
JE ne sais plus quoi faire et me retourne vers vous pour que vous me conseillez.
Merci de m'avoir lu et de bien vouloir m'aider.
nanou60
 
Messages: 2
Inscription: Mer 2 Fév 2011 09:17

 

Relation maitre/élève

de Lucia » Mer 2 Fév 2011 14:41

Bonjour,

question très délicate que celle de la relation enseignant-enfant; elle se pose d'ailleurs de plus en plus, avec les valses d'instits, de remplaçants, de parachutés... Il est souvent difficile pour l'un comme pour l'autre de trouver sa place!

Alors, pour se rassurer, on peut se souvenir d'avoir eu nous-même étant enfant une vieille fille grincheuse ou un maître (très) sévère; le mal au ventre le matin avant de partir (à reculons) pour l'école... Et d'avoir survécu

Bon, concrètement, je pense que du côté des parents, ça se passe en deux parties:
- avec l'enseignant, non pas pour se plaindre que ça ne va pas du tout, qu'il/elle ne fait pas ce qu'il faut, mais pour tenter de bien comprendre quel est le fond du problème, si toutefois il y en a un du point de vue de l'enseignant.
Sa façon de voir les choses vous éclairera d'une part sur sa conception générale de l'enseignement et de ce qu'il attend des enfants, ainsi que sur ce qu'il ne tolère pas. S'il y a un problème bien précis, sa description des difficultés de l'enfant, ou des difficultés qu'elle pose en classe par tel ou tel comportement sera riche d'enseignements pour vous.

- avec l'enfant: dédramatiser. Il est possible que son instit ne soit pas si mal que ça, mais qu'elle soit passée à côté parce que certains points négatifs ont pris toute la place. Il est aussi possible qu'en vous-même, vous estimiez que cet instit est une véritable catastrophe.
Dans le premier cas, c'est plus simple, il faut l'amener, par la discussion et la réflexion, à élargir son point de vue sans se braquer.
Dans le deuxième cas, et ça existe, il vaut mieux taire votre mépris; inutile de mentir en lui disant qu'il est formidable alors que vous ne le pensez pas, ce serait la sous-estimer, et en plus, injuste parce que vous "prendriez partie".
Plutôt mettre en avant en lui faisant raconter sa journée les nombreux points de l'école où il n'entre pas en jeu: ses relations avec ses copines, la cantine, les récrés etc.
Pour les devoirs, la positionner pour que le maître en soit en quelque sorte absent: ce n'est pas pour lui qu'elle les fait. Elle fait ses devoirs avec vous, et comme toujours pour les "corvées", essayer de les rendre les moins pénibles possibles et plutôt amusantes: pas évident de rendre des conjugaisons à copier très rigolotes, mais il y a toujours moyen d'alléger l'atmosphère, c'est très important, et du coup, ça écourte considérablement le temps passé dessus!
On peut s'appuyer sur les leçons à apprendre, les poésies: souvent, juste l'idée de devoir apprendre c'est repoussant... Donc il faut retourner la situation, par exemple avec des intonations, des accents, des imitations... Sans se laisser déborder par les pitreries, mais que le moment des devoirs devienne moins rébarbatifs!

J'espère avoir apporté quelques pistes: mais chaque situation est particulière...
bon courage!
Lucia

Lucia
 
Messages: 15
Inscription: Ven 10 Sep 2010 14:21

Relation maitre/élève

de nanou60 » Sam 5 Fév 2011 14:33

Lucia, merci pour vos explications.

eh oui il est vrai que l'on oublie vite notre passé d'écolier : en y repensant ma maitresse de CM1 CM2 etait surnommée golgotte 31 (réf à Goldorak :P ).
J'ai pris mon courage a deux mains jeudi soir et je suis allée voir son maitre et lui ai tout déballé : les sentiments de ma fille envers lui le manque de comm entre nous..... Et bien cela a porté ses fruits, nous avons discuté clairement et nous en sommes sortis satisfait tous les 2. Depuis jeudi ma fille rechigne moins a faire ses devoirs mais surtout elle est tres contente car nous avons reussi a trouvé un compromis avec son ancienne maitresse qui a bien voulu la faire travailler en dehors de l'ecole, pour revoir son niveau et voir où sont les lacunes!!!!!

De mon coté j'ai avec elle : je lui ai expliqué ce qui l'en etait avec le maitre et elle a bien compris, donc plus d'animosité d'aunce part ouf!!!!!


ENCORE MERCI POUR TOUT


PS: grace a ce site j'arrive a lui faire faire des excercices sans trop de difficultés
nanou60
 
Messages: 2
Inscription: Mer 2 Fév 2011 09:17

Relation maitre/élève

de canaille69 » Dim 23 Oct 2011 17:07

Bonjour,

Lors que j'ai évoqué les problèmes que recontraient ma fille avec son maître l'an passé : c'est effectivement l'argument que l'on m'a dit "nous n'en sommes pas morts et ça passera" !
Sauf que nous sommes une autre génération et voir ma fille dans cette état de panique, de mal de ventre et autre n'avaient rien pour me rassurer.
Surtout ne pas "prendre le maitre en grippe" ou le dévaloriser aux yeux de votre enfant : j'ai expliqué à ma fille que son maître était un très bon maître et que s'il y avait des devoirs c'était pour que ce soit la meilleure classe.Croyez le ou pas, ça a fait son effet !!!
Parler des soucis rencontrés avec le maître est essentiel pour qu'il sache ce qui se passe dans l'etat d'esprit des petits loups !

Apparemment vous avez résolu vos problèmes et c'est tant mieux!
canaille69
 
Messages: 2
Inscription: Dim 23 Oct 2011 16:45


Retourner vers Primaire

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron