Explication passage de Bergson

Explication passage de Bergson

de ticettac5 » Mer 8 Jan 2014 17:25

Bonsoir à tous !

Pouvez vous m'expliquer svp ce passage de Bergson :

Seules, les sociétés humaines tiennent fixés devant leurs yeux les deux buts à atteindre.En lutte avec elles-mêmes et en guerre les unes avec les autres, elles cherchent visiblement par le frottement et par le choc, à arrondir des angles, user des antagonismes, à éliminer des contradictions, à faire que les volontés individuelles s'insèrent sans se déformer dans la volonté sociale et que les diverses sociétés entrent à leur tour, sans perdre leur originalité ni leur indépendance, dans une société plus vaste : spectacle inquiétant et rassurant, qu'on ne peut contempler sans se dire qu'ici encore, à travers des obstacles sans nombre, la vie travaille à individuer et à intégrer pour obtenir la quantité la plus grande, la variété la plus riche, les qualités les plus hautes d'invention et d'effort.

Merci d'avance !
ticettac5
 
Messages: 2
Inscription: Mer 8 Jan 2014 17:20

 

Explication passage de Bergson

de ticettac5 » Ven 10 Jan 2014 16:30

Svp pourrais-je avoir une réponse ?

Le texte a étudier en entier est celui-ci:

La société, qui est la mise en commun des énergies individuelles, bénéficie des efforts de tous et rend à tous leur effort plus facile. Elle ne peut subsister que si elle se subordonne l'individu, elle ne peut progresser que si elle le laisse faire : exigences opposées, qu'il faudrait réconcilier. Chez l'insecte, la première condition est seule remplie. Les sociétés de fourmis et d'abeilles sont admirablement disciplinées et unies, mais figées dans une immuable routine. Si l'individu s'y oublie lui-même, la société oublie aussi sa destination ; l'un et l'autre, en état de somnambulisme, font et refont indéfiniment le tour du même cercle, au lieu de marcher, droit en avant, à une efficacité sociale plus grande et à une liberté individuelle plus complète. Seules, les sociétés humaines tiennent fixés devant leurs yeux les deux buts à atteindre. En lutte avec elles-mêmes et en guerre les unes avec les autres, elles cherchent visiblement par le frottement et par le choc, à arrondir des angles, user des antagonismes, à éliminer des contradictions, à faire que les volontés individuelles s'insèrent sans se déformer dans la volonté sociale et que les diverses sociétés entrent à leur tour, sans perdre leur originalité ni leur indépendance, dans une société plus vaste : spectacle inquiétant et rassurant, qu'on ne peut contempler sans se dire qu'ici encore, à travers des obstacles sans nombre, la vie travaille à individuer et à intégrer pour obtenir la quantité la plus grande, la variété la plus riche, les qualités les plus hautes d'invention et d'effort.

Bergson
ticettac5
 
Messages: 2
Inscription: Mer 8 Jan 2014 17:20

Explication passage de Bergson

de Sibyllin » Dim 12 Jan 2014 09:51

Bonjour,

ticettac5 a écrit:Pouvez vous m'expliquer svp ce passage de Bergson

En philo, lorsqu'un prof donne un texte à étudier, l'exercice consiste à justement faire une explication de texte.

Or toi, tu nous demandes de... faire ton exercice à ta place ; et entièrement qui plus est!

Comprends bien qu'il y a une différence entre dire "voila le texte que je dois étudier; je pense que l'auteur dit ceci ou cela, me suis-je trompé, qu'en pensez-vous ?" et "pouvez-vous faire l'exercice à ma place ?".

Si tu ne montres pas que tu as commencé à réfléchir, cela ne risque pas d'inciter les gens à t'aider, ce qui explique probablement que tu n’aies eu aucune réponse.

Bon week end.

Sibyllin
 
Messages: 168
Inscription: Ven 10 Sep 2010 22:51


Retourner vers Philosophie

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 1 invité

cron