Explication de texte - Rousseau

Explication de texte - Rousseau

de LittleMary » Sam 28 Sep 2013 11:36

Voici le texte de Rousseau extrait de Discours sur l'origine et les fondements de l'inégalité parmi les hommes:

Il est aisé de voir qu’entre les différences qui distinguent les hommes, plusieurs passent pour naturelles qui sont uniquement l’ouvrage de l’habitude et des divers genres de vie que les hommes adoptent dans la société. Ainsi un tempérament robuste ou délicat, la force ou la faiblesse qui en dépendent, viennent souvent plus de la manière dont on a été élevé que de la constitution primitive des corps.[...] Or si l’on compare la diversité prodigieuse d’éducations et de genres de vie qui règnent dans les différents ordres de l’état civil, avec la simplicité et l’uniformité de la vie animale et sauvage où tous se nourrissent des mêmes aliments, vivent de la même manière, et font exactement les mêmes choses, on comprendra combien la différence d’homme à homme doit être moindre dans l’état de nature que dans celui de société et combien l’inégalité naturelle doit augmenter dans l’espèce humaine par l’inégalité d’institution.

Pour commencer:
Thème: la nature humaine, en se fixant précisément sur les inégalités naturelles et les inégalités culturelles.
Thèse du texte: Pour Rousseau, les inégalités naturelles sont influencées par les inégalités culturelles, et donc du même coup sont bien moins importantes.
Pour le Problème du texte j'y arrive moins bien. J'ai quelques essais: Il se pose la question de savoir si les inégalités naturelles sont liées / Pourquoi les hommes sont-ils tous différents ? ...
En revanche, pour dire en quoi est-ce que cette question pose problème, je pensais à: En effet, la nature et la culture peuvent aller jusqu'à se confondre.

En fait j'ai de petits soucis aux niveaux du problème, et aussi du plan légèrement (mon découpage: I: deux premières phrases / II: de "Or" jusqu'à "les mêmes choses" / III: de ''on comprendra" jusqu'à la fin du texte.)

Pouvez vous me diriger vers la bonne voie ?
LittleMary
 
Messages: 1
Inscription: Sam 28 Sep 2013 11:16

 

Explication de texte - Rousseau

de Sibyllin » Dim 29 Sep 2013 13:09

Bonjour, et bienvenue.

Le thème "nature/culture" est en effet un thème majeur développé par Rousseau, qui est ici abordé.

Maintenant, une fois qu'on a parlé d'opposition entre nature et culture, et même s'il peut sembler "simple" (au premier abord) de dire ce qui provient de la nature, et ce qui provient de la culture, ce n'est en fait peut-être pas si simple, et c'est ce dont parle Rousseau dans cet extrait.

Il veut en particulier montrer que certains critères qu'on pourrait "logiquement" attribuer à la nature, sont probablement en fait beaucoup plus influencé par la culture et l'éducation.

L'exemple de la délicatesse/robustesse est ainsi très révélateur : au premier abord, un individu va être d'une constitution robuste ou délicate en raison (par exemple) de son patrimoine génétique, donc influence directe de la "nature", et on pourrait arrêter la réflexion à ce stade.

Mais en approfondissant un peu, ce n'est pas si simple, car on imagine bien que si un enfant évolue dans un milieu défavorisé, où il devra travailler jeune, et dur (physiquement), et sa constitution physique s'adaptera pour devenir plus robuste. Réciproquement, si le même enfant évolue dans un milieu favorisé où il pourra entièrement se consacrer à ses études sans avoir à travailler pour survivre, il pourra devenir une tout autre personne.

Un exemple connu pour illustrer: la peau des mains des travailleurs manuels est généralement plus épaisse et plus robustes que la peau des mains des "intellectuels", qui vont avoir une peau beaucoup plus fine et délicate, mais cette différence n'a rien d'innée (elle n'est pas liée à la naissance): elle résulte juste d'un ajustement du corps aux conditions de travail au cours de la vie.

Donc lorsque tu dis "la nature et la culture peuvent aller jusqu'à se confondre", je trouve que la formulation, sans être fausse, est peut-être un peu ambigüe : ce n'est pas tant "ces deux notions peuvent se ressembler au point de devenir similaires" que "en se laissant duper par une fausse évidence, on pourrait prendre l'une pour l'autre".

En particulier, il faut bien insister sur le fait que de nombreux critères qui seraient classés dans "nature" sont en fait à mettre dans "culture" : "[...] plusieurs passent pour naturelles qui sont uniquement l’ouvrage de l’habitude et des divers genres de vie que les hommes adoptent dans la société."

Afin de lever l'ambigüité, je mettrais plutôt "En effet, on peut souvent se méprendre et prendre pour naturel ce qui est culturel." (au lieu de "En effet, la nature et la culture peuvent aller jusqu'à se confondre" ).

J'espère que cela pourra t'aider un peu!

Sibyllin
 
Messages: 168
Inscription: Ven 10 Sep 2010 22:51


Retourner vers Philosophie

 


  • Articles en relation
    Réponses
    Vus
    Dernier message

Qui est en ligne

Utilisateurs parcourant ce forum: Aucun utilisateur enregistré et 0 invités

cron